LE USUI REIKI RYOHO : LE REIKI DES ORIGINES

(Photo: Chine du Nord, Lucille Enel)

MIKAO USUI en est le précurseur.
C’est un japonais vivant au Japon (1865-1926). L’histoire de sa vie est presque  une légende, je vous en livre quelques détails :

Mikao Usui est né le 24 juin 1865 de l’ancien calendrier.( C’est en 1974 que le nouveau calendrier sera adopté ) ainsi Hawayo Takata qui, elle, était catholique, lui attribuera le 15 aout , jour de l’Assomption, comme date de naissance, en fonction du nouveau calendrier.

Personnage en quête de spiritualité, « un chercheur », on le pense marqué par le Shintoïsme, et  le Shingon, religions qui imprègnent le Japon, très chamaniques dans leurs rapports à la nature; une influence bouddhiste, très présente au Japon aussi, mais ‘revisitée’ par celui-ci, et une approche Zen certaine ; mais en aucun cas une filiation catholique.  Esprit curieux, il étudia beaucoup, que ce soient des croyances   extrême-orientales ou occidentales. On dirait aujourd’hui : « c’est un initié ».
Il se manifesta dans le paysage Japonais vers l’âge de soixante ans, époque ou il décida de faire un jeûne et une retraite sur le mont Kurama à l’instigation de son maître Zen, qui lui dit : « veux-tu mourir ? ».
Dans le monde des initiés et des symboles, il faut accepter de mourir symboliquement, pour renaître à soi-même.
Sur ce mont, au bout de 21 jours il reçu ‘la révélation’, l’énergie REIKI pour la première fois, et par là, la connaissance d’une voie initiatique, des techniques de guérison, les moyens de les mettre en pratique et de les transmettre.

Contrairement aux usages, il ne garda pas cette révélation pour lui et sa famille, mais décida de transmettre le Reiki à tous ceux qui le souhaitaient.
Il fonda la REIKI RYOHO GAKKAÏ, son association, en 1922, qui, toujours active, initie sur cooptation depuis plus de 80 ans, dans le respect des règles édictées par MIKAO USUI. Mais la Gakkaï resta dans l’ombre. Mikao Usui enseigna pendant 5 ans, jusqu’à sa mort, et forma presque 2000 élèves, dont 22 maitres en particulier, le vingt deuxième  et dernier fut Chujiro Hayashi.

LE REIKI OCCIDENTAL

Mikao Usui initia de nombreux maitres-enseignants pendant les cinq dernières années de sa vie, on parle de 2000 élèves, dont CHUJIRO HAYASHI le dernier initié des 22 maitres, qui transmit en 1938 les initiations à Madame TAKATA (1900-1980).

Juste avant la dernière guerre elle partit à Hawaï, y enseigna, et de là, vers les années 1950, le Reiki fut exporté vers la Californie, puis à l’époque New Age en Europe.
C’était un Reiki un peu amputé de sa vocation spirituelle, le ‘REIKI SHIKI RYOHO’, mais à l’époque de Madame Takata, on peut le comprendre, une spiritualité non-chrétienne et de plus japonaise aurait fait peur à beaucoup dans le contexte de l’après-guerre aux États-Unis.

N’oublions pas, que c’est grâce à elle et aux personnes qu’elle a initiées que le Reiki est venu à notre connaissance.
Le Reiki « Occidental », né de madame TAKATA fut même réintroduit au Japon en 1980 avec un groupe issu « RADIANCE-REIKI » École créé par Barbara Rey, son héritière spirituelle, dans l’ignorance de l’existence, de la REIKI RYOHO GAKKAÏ, qui enseignait le Dento-Reiki, et qui avait perduré malgré les dégâts des bombardements de la dernière guerre mondiale

LE REIKI TRADITIONNEL

LE GENDAÏ REIKI

C’est autour des années 1990 qu’HIROSHI DOÏ apparaît.
« Chercheur » il expérimenta comme MIKAO USUI diverses techniques orientales et occidentales.
Lui aussi, Initié au Reiki Occidental, puis admis et initié à la REIKI RYOHO GAKKAÏ, l’association fondée par Mikao Usui.

De ses expériences personnelles, il créa le GENDAÏ REIKI, y incluant une grande partie du Dento Reiki,
visant à unifier les Reiki occidentaux et japonais, allégés des archaïsmes, et simplifié :

GENDAÏ = contemporain, moderne

HIROSHI DOÏ refusa d’en donner l’exclusivité* à qui que ce soit, et prônant comme MIKAO USUI que tout le monde devait en bénéficier, sans limitations insurmontables, ni barrières infranchissables, secrets ou main-mises. La condition étant de respecter strictement son enseignement dans sa totalité, et dans le cas d’ajouts, de les mentionner, car tout doit évoluer sous peine de se transformer en religion dogmatique ou en secte.

Plusieurs voyages en Europe, au Québec et au Canada le firent mieux connaître, il y transmit les degrés du Gendaï Reiki.

‘le Gendaï Reiki Network’ a été reconnu d’utilité publique en mai 2005 par le Ministère de l’ Intérieur japonais.

* A Paris en 2005 il répondit à une personne qui lui demandait de désigner un responsable et l’exclusivité  pour l’Europe :
« je donne pour que chaque maître puisse l’intégrer dans sa voie (…).
Le Reiki appartient à chaque personne qui le reçoit de l’Univers,
je viens vous donner une sorte de ligne directrice, mais je ne suis pas un espace de droit.
Cela ne m’intéresse pas de prendre le pouvoir »

H.DOÏ